Le développement du tourisme médical, à fait couler beaucoup d’encre depuis quelques années. En effet, la délocalisation des soins à révolutionner les habitudes en termes de loisir et chirurgie.

Après quelques échanges de courriels et 3 heures d’avion,  il est possible de subir l’opération de son choix à moindres frais dans un pays comme la Tunisie qui se manifeste comme un Eldorado qui fait grincer des dents les professionnels de la santé comme du tourisme en Europe, pendant que ses cliniques et les agences de voyage « spécialisées » s’en frottent les mains.

Désormais banalisée, cette pratique a connu récemment un réel essor depuis 15 ans.

 

La croissance des demandes.

 

Chez les américains et les européens, la chirurgie esthétique vit depuis une quinzaine d’années une véritable révolution. En effet, ce que les seules stars et starlettes pouvaient auparavant s’offrir il est aujourd’hui accessible au plus grand nombre.

En tête des demandes, la liposuccion s’impose comme la plus demandée en outre-Atlantique d’après l’American Academy of Cosmetic Surgery avec une moyenne de 700 000 demandes par an.

Sachant, que les trois autres interventions les plus populaires concernent les paupières, l’augmentation de la poitrine et enfin le lifting.

La demande masculine.

Les hommes, ne sont pas épargnés par les diktats de la beauté.

En effet, la chirurgie esthétique concerne actuellement 1 homme pour 4 femmes en choisissant de finir avec les poignées d’amour, la calvitie, gommer les poches sous les yeux ou allonger le pénis.

Des tarifs à 50% moins chers.

En Tunisie, les actes de chirurgie esthétique peuvent être jusqu’à 50 % moins chers qu’en France, l’Italie ou la Belgique. Loin d’être dispendieux, ces tarifs séduisent non seulement les européens, mais également les américains.

Dès la descente d’avion, le patient est conduit jusqu’à sa chambre équipée de télévision, d’air climatisé, de système de signal d’appel informatisé et de lits électriques.