chirurgie de révision de l'implant mammaire
chirurgie de révision de l’implant mammaire

Le tissu conjonctif le long de la ligne médiane de la poitrine féminine peut se détacher du sternum. Cette peau distendue donne aux seins l’apparence d’une seule unité occupant toute la largeur de la poitrine. Certaines déformations congénitales de la paroi thoracique peuvent causer ce problème. Cependant, la cause la plus commune de symmastia est le placement incorrect des implants mammaires.

Mieux comprendre la déformation causée par la jonction des implants mammaires

Pendant une augmentation mammaire, le chirurgien crée une poche dans le tissu de la poitrine pour placer les implants. Lorsque ces poches sont placées trop près de la ligne médiane, cela compromet une pression sur le sternum. Par conséquent, le connecteur peut être coupé. Ceci peut se produire lors de la création de la poche, pendant l’insertion de l’implant ou un temps après la chirurgie.

Les implants sous-glandulaires sont associés à un risque plus élevé de symmastie que les implants placés sous le muscle. A savoir que les grands  implants mammaires correctement positionnés ne provoquent pas de symmastie sauf si un chirurgien inexpérimenté effectue l’intervention. Aussi, c’est un risque à prévoir si la patiente demande de placer les implants trop près l’un de l’autre dans le but de créer plus de clivage. Bref, cette déformation ne peut être corrigée que par une chirurgie de révision des implants mammaires en Tunisie.

Comment la chirurgie de révision de l’implant mammaire peut-elle résoudre ce problème?

La correction de la symmatie dépend de l’emplacement des prothèses. Si les implants ont été placés sous le tissu glandulaire, ceux-ci devront être enlevés et repositionnés sous le muscle pectoral. Par contre, si les implants sont déjà sous-musculaires, certains chirurgiens utilisent une technique de réparation de la poche abimée en suturant.

La chirurgie de correction de symmastia en Tunisie procède à une approche plus moderne. La technique consiste à faire une nouvelle poche entre l’ancienne poche et les muscles pectoraux. Cette méthode repose sur la solidité du tissu intact qui entoure la nouvelle poche pour éviter la récurrence de la symmastie plutôt que de suturer le tissu endommagé dans la vieille poche.